CobiT

CobiT pour Control Objectives for Information and related Technologies (ou en français : Contrôler les objectifs des technologies de l’information) est un ensemble de bonnes pratiques orientées processus.

CobiT est basé sur les principes de la Roue de Deming (PDCA).

Il est constitué de 34 processus, 215 activités et 318 objectifs de contrôle!

De ce fait, le CobiT est plus orienté sur le contrôle, c’est à dire sur la qualité et la maîtrise. Il met l’accent sur les zones critiques des services informatiques en évaluant le niveau de maturité de ses processus.

Il permet aux dirigeants de l’entreprise d’avoir plus de prise sur l’évolution de leurs SI:

  • Lien avec les exigences métier de l’entreprise
  • Structuration définie
  • Création de KPI
  • Intégrer le SI au reste de la stratégie de l’entreprise

De la même façon que l’ITIL, le CobiT est très vaste et de petites entreprises ne peuvent pas l’appliquer dans son intégralité.

Cependant, elles pourront en extraire certains principes, éventuellement les adapter afin de pouvoir les utiliser à leur échelle.

Quickstart est une version simplifié du CobiT orienté pour les PME.

Certains critiquent le CobiT pour son approche parfois déconnectée de la réalité de l’entreprise.

 

Et le chef d’équipe dans tout ça?

Il doit avoir connaissance de l’ensemble des processus rattachés à son équipe ou qui interagissent avec elle.

Il doit informer son équipe de l’existence des processus et veiller à leurs bonnes applications.

Astuces:

  • Faire une réunion de formation à la création de chaque nouveau processus
  • Afficher les processus dans les bureaux
  • Former les nouveaux arrivants
  • Créer des Wikis

Le CobiT étant très complexe, je vous conseille de faire une petite réunion d’information globale à votre équipe pour lui expliquer les apports de l’utilisation de ces règles.

Car si votre équipe ne comprend pas les avantages, vous aurez plus de mal à faire appliquer ces règles.

Et c’est à vous de faire en sorte que l’équipe adhère et applique les processus.

Le chef d’équipe doit également vérifier que les infrastructures, logiciels, bases de données… qu’utilisent son équipe permettent l’application du CobiT.

Pour aller plus loin: Le cobit : l’état de l’art

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s